Home 9 Course 9 4 éléments à objectiver dans l’entraînement des jeunes chevaux

L’arrivée des deux ans dans les écuries est toujours un moment d’excitation et de rêve pour les entraîneurs de chevaux de course. Entraîner un deux ans, c’est l’opportunité de détecter au sein de son écurie un futur crack capable de courir et de gagner des courses de groupe. Découvrez dans cet article 4 éléments à objectiver lors des entraînements des deux ans fraîchement arrivés dans l’écurie.

Analyser l’état de forme

Les indicateurs de fréquence cardiaque sont de bons éléments pour connaître le potentiel d’un jeune cheval. Suivre et analyser la fréquence cardiaque du cheval de course permet d’obtenir des informations sur son niveau de forme physique et son adaptation à l’entraînement. Ainsi les données permettent d’augmenter progressivement la charge d’entraînement en dosant bien entre sous-entraînement et surentraînement.

Comment l’analyser ?

En suivant les indicateurs de récupération présents sur la plateforme EQUIMETRE, vous pourrez suivre et vérifier la récupération juste après l’effort ainsi que 15 minutes après l’effort : plus celle-ci est basse, meilleure est la récupération. La fréquence cardiaque lors du premier galop est aussi un indicateur de l’état de forme, plus celle-ci est basse plus le cheval est en forme. Si celle-ci est plus élevée que la moyenne il est possible que le cheval n’ait pas tout à fait récupéré de son dernier entraînement, qu’il soit stressé ou bien qu’une pathologie en soit la cause. Un pic de cardio témoigne d’une douleur ou d’un stress.

Distinguer le profil locomoteur et déterminer la distance théorique

Les données de cadence et d’amplitude permettent d’objectiver le processus d’accélération du cheval. Par exemple, les chevaux possédant une cadence très élevée seront plus performants sur de courtes distances car ils peuvent accélérer rapidement. Cependant, il ne faut pas oublier que le rythme respiratoire du cheval est calqué sur le rythme de ses foulées. Ainsi, une cadence rapide impose un cycle respiratoire court et n’est pas soutenable très longtemps. De ce fait, les chevaux considérés comme sprinters seront moins à l’aise sur des distances plus longues.

On distingue chez les chevaux de course trois différents profils locomoteurs :

Les sprinters sont des chevaux qui excellent sur des courtes distances, en général moins de 1600m. Ils se caractérisent par une cadence de foulée très élevée qui leur permet d’atteindre leur vitesse maximale rapidement. Cet effort pour atteindre ces vitesses est très intense, la fréquence respiratoire liée à la cadence est très élevée et le cheval ne peut tenir que sur des courtes distances.

Les milers sont des chevaux présentant un profil locomoteur moyen, ils sont à l’aise sur des distances moyennes comme le mile, 1600m.

Les stayers sont des chevaux qui bénéficient d’une très bonne endurance et peuvent être engagés sur des distances plus importantes. L’amplitude de leurs foulées est plus élevée et leur cadence basse, ce qui leur permet de garder du souffle et tenir la distance.

Comment le mesurer ?

EQUIMETRE permet de mesurer facilement et efficacement le couple cadence/amplitude des chevaux à l’entraînement. Afin de comparer ce qui est comparable, on préfère regarder ce couple à une vitesse donnée : à 60km/h par exemple. Une fois les données monitorées, celles-ci sont restituées dans l’outil Analytics de la plateforme pour une analyse approfondie et détaillée pour identifier le profil du cheval et donc sa distance de prédilection.

distance préférentielle selon cadence

Analyser les données de vitesse 

Les données de vitesse recueillies lors des premiers entraînements du cheval permettent à l’entraîneur de se faire une première idée du potentiel du cheval et de ses aptitudes de vitesse pour être performant en course.

Trois données de vitesse sont alors utiles : la vitesse max, le temps pour parcourir les meilleurs 200m et les meilleurs 600m. Ces trois indicateurs pourront faire l’objet d’une comparaison avec des données mesurées en course.

Comment les mesurer ?

Le capteur EQUIMETRE monitore et retranscrit en temps réel ainsi que sur la plateforme les données liées à la vitesse du cheval à l’entraînement. L’entraîneur peut alors confirmer son ressenti avec l’appui de ces données et les comparer avec des données de course.

Effectuer le suivi longitudinal

La carrière d’un cheval de course est connue pour être courte et intense. Le suivi longitudinal permet d’affiner les choix stratégiques de l’entraîneur au cours de la carrière du cheval.

Grâce à l’acquisition de données de référence en terme de tenue de vitesse, de fitness et de locomotion, la progression d’un cheval s’affiche à toute phase de son entraînement.

Comment le mesurer ?

Afin d’effectuer le suivi longitudinal d’un cheval de course, le plus efficace est de réaliser un exercice standardisé à l’arrivée du cheval à l’entraînement, puis de manière récurrente. Cet exercice met en évidence clairement la progression du cheval et permet de vérifier si l’entraînement programmé est adapté et efficace. Les données, issues des exercices standardisés, sont alors comparables et pertinentes sur toute la durée de la saison.

 

Mots Clés: jeunes chevaux, fréquence cardiaque cheval de course, identifier le profil locomoteur, sprinter miler ou stayer, analyse vitesse cheval, suivi longitudinal d’un cheval de course