Home 9 Vet 9 Comment détecter une inflammation du myocarde à l’aide d’un cardiofréquencemètre ?

Qu’est-ce qu’une inflammation du myocarde ?

Le myocarde est un muscle strié épais et creux qui représente la partie du cœur capable de se contracter. Il est donc aussi appelé muscle cardiaque et assure les battements du cœur. Lorsqu’il se contracte, le myocarde permet au sang de circuler dans les vaisseaux sanguins et de nourrir les différents organes du cheval.

Une inflammation du myocarde, ou myocardite, affecte donc le fonctionnement de ce muscle et provoque un rythme cardiaque instable. En somme, une myocardite peut entraîner une insuffisance cardiaque importante, de graves troubles du rythme cardiaque et parfois même une mort subite.

Chez le cheval athlète, il est donc important de détecter rapidement une inflammation du myocarde afin de limiter tous risques et préserver la santé équine.

Comment EQUIMETRE permet-il de détecter une inflammation du myocarde ?

Dans cette étude de cas, nous nous intéressons au cas d’un utilisateur EQUIMETRE, anonymisé pour des raisons de confidentialité. Suite à l’analyse de la fréquence cardiaque et à l’aide d’une investigation poussée du cardio, l’entourage d’Arion a pu détecter une infection du myocarde.

Le suivi régulier de l’entraînement de ce cheval de course a permis de quantifier sa fréquence cardiaque maximale (FCMax), située aux alentours de 225 BPM, ainsi qu’une fréquence cardiaque 15 minutes après l’effort d’environ 75 BPM. Bien que ces valeurs puissent évoluer dans le temps, toute variation brusque représente un signal d’alarme et requiert une étude approfondie. Ce cheval présente une récupération après l’effort correcte et une bonne récupération 15 minutes après l’effort.

Entraînement 1
Entraînement 2

Les graphiques ci-dessus illustrent la différence de récupération de ce cheval lors de deux séances comparables (présentant des conditions similaires). Lors du premier entraînement, Arion présente une récupération satisfaisante et rapide après avoir décéléré. En effet, la fréquence cardiaque diminue à mesure que la vitesse diminue et se stabilise après l’arrêt de l’effort. En revanche, lors de l’entraînement 2, sa fréquence cardiaque stagne à un palier élevé, bien que sa vitesse ait diminué. La fréquence cardiaque d’Arion diminue seulement plusieurs minutes après l’arrêt de l’effort et connaît un lent retour à la normale. Les deux efforts, bien qu’effectués avec une intensité similaire n’ont pas été supportés de la même manière par Arion. 

Entre décembre 2020 et février 2021, l’entraîneur d’Arion a décelé des écarts importants entre les valeurs de récupération d’un entraînement à l’autre. Tel que le montre la plateforme d’analyse de données Analytics ci-dessous, sa récupération s’est fortement dégradée. 

Apercu de Analytics pour Arion 

La moyenne automatiquement calculée pour chaque indicateur permet de déceler rapidement une variation anormale. Lorsque l’on s’intéresse à la récupération après effort, on remarque que pour l’entraînement du 22/01/21, cette dernière est supérieure de 18 BPM par rapport à la moyenne : elle est de 159 BPM pour une moyenne habituelle de 141 BPM. En comparaison des efforts réalisés auparavant, le cheval affiche une mauvaise récupération, notamment visible à son rythme cardiaque élevé 15 minutes après l’effort. Cette tendance a également été confirmée par des contre-performances en course du cheval en question. 

Les deux résumés d’entraînements ci-dessous, extraits de la plateforme EQUIMETRE, témoignent des écarts qui ont inquiété l’entraîneur du cheval. Ces deux entraînements ont eu lieu dans des conditions similaires, avec une intensité et une durée égales. L’entraînement du haut montre des valeurs plutôt positives, avec une bonne récupération 15 minutes après l’effort. À l’inverse, l’entraînement du bas montre une mauvaise récupération, après l’effort et 15 minutes après. Cette dégradation soudaine et conséquente de la récupération est alarmante, et à la vue de cette dernière, il semblerait que le cheval présente un problème sous-jacent.

Rapports d’entrainements de séances similaires faites à 2 semaines d’intervalle

Cette hausse indésirable s’est reproduite plusieurs fois dans un intervalle de temps très court. De plus, cette forte dégradation de la récupération était corrélée à plusieurs contre-performances en course. Cela a conduit l’entraîneur a investiguer plus en détail ces performances inquiétantes, pour assurer la santé de son cheval. Les analyses du vétérinaire ont montré que cette dégradation du fitness et de la récupération provenait d’une infection du myocarde. C’est notamment l’analyse de l’ECG du cheval qui a permis de mettre en évidence la pathologie.

En somme, l’infection du myocarde a affecté la récupération de ce cheval, mais les performances sur le court terme sont restées, hormis quelques exceptions, globalement similaires. Ainsi, à l’œil nu et sans outil de mesure, l’infection était difficilement repérable. Heureusement, les données collectées par EQUIMETRE, couplées à la réactivité de l’entraîneur ont permis au cheval de recevoir des soins et d’être arrêté à temps. Sur le long terme, cette pathologie aurait pu affecter gravement les capacités respiratoires d’Arion (ainsi que ses performances). Arion a immédiatement été arrêté et a reçu les soins nécessaires. #RaceAndCare

Que faire une fois que cette pathologie est détectée ?

Évidemment, une intervention rapide est nécessaire lorsque des soupçons d’une telle infection apparaissent. Si les symptômes sont avérés alors le vétérinaire aura recours à un traitement médicamenteux (le plus souvent antiviral). Cependant, le cheval atteint devra rester en surveillance rapprochée et être mis au repos. Une adaptation de l’alimentation du cheval peut également soulager les symptômes. La guérison totale et la récupération des fonctions cardiaques interviennent généralement après plusieurs mois. De plus, dans certains cas rares, certaines séquelles peuvent rester sur le long terme.

Références 

Bailly vétérinaires. 2021. L’ÉLECTROCARDIOGRAMME CHEZ LE CHEVAL. [online] Available at: <https://baillyveterinaires.com/lelectrocardiogramme-chez-le-cheval/> 

Votion, D., 2017. Myopathie atypique : les outils du vétérinaire.

Votion, D., 2020. La myopathie atypique. [online] Equipedia.ifce.fr. Available at: <https://equipedia.ifce.fr/sante-et-bien-etre-animal/maladies/appareil-locomoteur/myopathie-atypique> 

Walter, L., 2006. Etude épidémiologique descriptive de 831 cas de coliques médicales en France dans le département des Yvelines (1994-2004). Doctorat Vétérinaire. École Nationale Vétérinaire Alfort.

Mots clés: inflammation du myocarde, myocardite, muscle cardiaque, cardio cheval de course, pathologies cardiaques, fréquence cardiaque, ECG, cardiodréquencemètre, analyse d’entrainement, fréquence cardiaque après l’effort, raceandcare