James Peters, entraîneur de chevaux de course à Singapour, nous a accordé une interview nous permettant de comprendre comment EQUIMETRE s’est installé dans son quotidien d’entraîneur. Comment utilise-t-il le produit ? Pourquoi est-ce important pour lui ? Que lui ont apporté les data collectées ?

Pouvez-vous présenter votre travail et votre carrière ?

J’ai déménagé à Singapour il y a dix ans en tant qu’assistant d’un grand entraîneur appelé Michael Freedman. J’ai été son assistant pendant 6 ans et lorsqu’il a quitté Singapour, j’ai repris la licence d’entraîneur et je l’ai maintenant depuis plus de 4 ans. J’ai entraîné 145 gagnants jusqu’à présent et j’ai eu un gagnant de groupe II et un gagnant de groupe III. Il ne me reste plus qu’à obtenir le gagnant de groupe I !

Pourquoi avez-vous choisi EQUIMETRE ?

 Quelques entraîneurs avaient des produits similaires et je pense que toute donnée supplémentaire est un avantage à prendre. J’ai commencé à chercher les différents types de produits que l’on pouvait trouver sur le marché et je suis tombé sur Equimetre. Il me semblait très moderne et nouveau. Beaucoup d’anciens modèles ne disposaient pas de la technologie, des fonctionnalités et des indicateurs les plus récents. J’ai aimé ce que j’ai vu dans la vidéo promotionnelle et je pense que ce que vous offrez est un très bon rapport qualité-prix.

“Avant de découvrir la méthode d’entraînement australienne, je n’avais jamais eu de galop chronométré, on faisait tout en fonction des sensations et certains entraîneurs travaillent encore de la même manière qu’en 1970.”

 Quels sont les principaux avantages d’EQUIMETRE et de l’équipe d’Arioneo ?

L’équipe a fait preuve d’une grande écoute. Tout le soutien dont nous avons eu besoin nous a été apporté très rapidement. Lorsque j’ai acheté le produit, nous avons eu un appel vidéo et l’équipe a répondu à toutes mes questions de manière très claire et efficace.

La plateforme et l’application sont très faciles à utiliser. Toutes les informations sont facilement téléchargeables et directement accessibles dans votre téléphone ou votre ordinateur. En quelques minutes, vous pouvez voir les données du cheval revenant de l’entraînement. Il s’agit de la dernière technologie disponible sur le marché. De plus, le produit en lui-même est très facile à utiliser. Il est possible de passer d’un cheval à l’autre en quelques minutes. C’est très simple. Je dirais que le principal avantage est qu’il est très facile à utiliser.

Pouvez-vous nous donner un exemple concret de ce que les données ont apporté à votre façon de travailler ?

Tout d’abord, cela m’a permis de réaliser que les chevaux font en fait plus de travail que je ne le pensais. Je les travaille généralement sur 800m et je les fais accélérer pendant les derniers 400m. Mais les données ont montré que les chevaux galopaient toujours fort après le poteau d’arrivée. Ils faisaient encore les 200m en 12s après la ligne où je pensais qu’ils avaient fini leur travail. Cela m’a donc permis de changer quelques choses de côté-là.

J’ai aussi un cheval que nous avons essayé sur 1600m / 1400m. Nous avons essayé de le faire passer en stayer. Mais rien qu’en regardant ses données (amplitude et cadence), nous l’avons ramené sur des courses de 1200m et il a gagné ses derniers départs.

profil locomoteur des chevaux de course
entraînement des chevaux de course avec un profil locomoteur de sprinter

Sprinter – Courtes distances

Pour atteindre rapidement une vitesse élevée, une cadence élevée peut être un atout. En effet, une fréquence élevée de foulée permet d’atteindre plus rapidement la vitesse maximum qu’une foulée longue mais peu fréquente. En revanche, la cadence élevée ne sera pas tenable aussi longtemps qu’une foulée longue et moins fréquente. Améliorer la qualité de la récupération et le fitness du cheval permet de faire en sorte que le cheval puisse tenir cette cadence élevée plus longtemps que les autres chevaux et ainsi remporter le sprint.

Comment voyez-vous l’avenir de l’entraînement des chevaux de course ?

Les entraîneurs de chevaux de course sont parfois coincés dans le passé et ils font les choses à l’ancienne, surtout en France et en Angleterre. Ils s’entraînent de la même manière qu’il y a cinquante ans.

Je pense qu’en Australie et dans d’autres parties du monde, les entraîneurs sont plus ouverts aux nouvelles méthodes de travail. Et je pense que la technologie jouera un rôle bien plus important. Avant de découvrir la méthode d’entraînement australienne, je n’avais jamais eu de galop chronométré, on faisait tout en fonction des sensations et certains entraîneurs travaillent encore de la même manière qu’en 1970. Ils n’ont pas changé la façon dont ils font les choses chez eux. Je pense que l’entraînement moderne va certainement évoluer avec la technologie parce que plus vous obtenez d’informations, mieux c’est. Tant de choses ont changé depuis que j’ai commencé à travailler dans l’industrie il y a 15 ans. Je pense que ce que fait Arioneo va devenir de plus en plus précieux. Je ne sais pas exactement où cela va mener, mais je suis certain que des technologies comme Equimetre aideront la jeune génération qui voudra s’en servir. Equimetre est certainement quelque chose que je continuerai à utiliser.

Mots clés : entraineur de cheval de course, capteur connecté pour cheval de course, longeueur de foulée, cadence de foulée, course hippique Australie, course hippique Singapour