Home 9 Cardio 9 Le suivi longitudinal du fitness du cheval de course

Les chevaux de course étant de véritables athlètes, le suivi de leur santé et de leur performance est primordial. Le suivi dans le temps d’un cheval de course permet de pouvoir scruter les trois aspects les plus principaux de la performance d’un cheval de course à savoir le fitness, la vitesse et la locomotion. Ce suivi longitudinal est un outil de prévention pour la santé du cheval athlète. Il permet également de suivre l’évolution des performances et déceler tout signe avant-coureur de pathologie chez le cheval. Dans cet article, nous allons vous détailler pourquoi et comment adopter un suivi longitudinal du fitness des chevaux de course.

1. Mon cheval est-il prêt à courir ? Comparons son fitness avec le fitness d’un entraînement précédant une bonne course

Analyser et comparer l’état de forme actuel d’un cheval à l’état de forme qu’il avait lorsqu’il a réalisé une bonne performance en course permet à l’entraîneur de se faire un avis plus poussé quant à la capacité du cheval à bien courir le jour j. Cela permet également de s’assurer en amont de la course de la bonne condition physique du cheval.

Ici, on observera notamment l’élasticité des rythmes cardiaques du cheval. En effet, on considère qu’un cheval est en bon état de forme lorsque celui-ci est capable de monter très rapidement en FC lorsque l’effort s’intensifie et de la redescendre tout aussi rapidement une fois que l’intensité de l’effort diminue. Dans l’exemple ci-dessous, on observe que le cheval gère mieux son effort puisqu’il n’atteint pas sa FC Max. La bonne gestion de son effort est également marquée par l’amélioration de la récupération 15 min après l’effort : 81 bpm à l’entraînement précédant la bonne course et 74 bpm au dernier entraînement.

De même, il est utile de se pencher sur les temps de référence sur les meilleurs 200m et 600m pour être certain du niveau de performance du cheval. En effet, des temps intermédiaires équivalents entre les deux entraînements signifieraient que le cheval se trouve potentiellement dans le même état de forme.

 2. Détecter les signes avant-coureurs d’une pathologie

EQUIMETRE vient se positionner comme l’outil idéal pour l’entraîneur et le vétérinaire dans le suivi du fitness du cheval. En effet, en extrayant l’ECG, la fréquence cardiaque et la vitesse du cheval pendant l’exercice il est possible d’analyser et de détecter d’éventuelles pathologies avant que celles-ci ne deviennent trop importantes et dangereuses pour le cheval. Ces analyses permettent par exemple de détecter des anomalies au niveau des temps de récupération du cheval, des problèmes de locomotion ou encore déceler des pathologies cardiaques grâce à l’analyse de l’ECG. Pour plus de précisions et d’exactitudes dans les analyses de ces données, il est possible de faire appel au vétérinaire qui pourra, sur place ou à distance, scruter ces données et ainsi répondre aux interrogations de l’entraîneur.

Dans cet exemple, on remarque que le cheval a une FC anormale, qui est le premier signe avant-coureur d’une anomalie chez le cheval. On peut, grâce à l’ECG extrait, aller plus loin et détecter que le cheval est victime d’arythmies cardiaques. En effet, l’ECG met en évidence des troubles du rythme cardiaque. Grâce à l’utilisation d’EQUIMETRE à l’entraînement, l’entraîneur a pu se rendre compte d’une anomalie chez le cheval et approfondir son analyse avec un vétérinaire. Grâce à un tel suivi, le problème du cheval peut être résolu avant que celui-ci ne devienne plus important ou fatal.

Mots clés: suivi fitness du cheval de course, évaluation du fitness, monitoring du fitness, fréquence cardiaque cheval de course, capteur cardiaque pour cheval, détection de pathologies, ECG, ECG cheval de course