Home 9 Cardio 9 L’ECG du cheval athlète

Suivre régulièrement l’entraînement de son cheval en ayant accès à son électrocardiogramme (ECG) à l’aide d’un capteur connecté possède de nombreux avantages. En effet, cela permet de visualiser le niveau d’entraînement du cheval pendant l’effort, sa capacité de récupération et son niveau de forme actuel. De plus, l’entraînement d’un cheval à long terme peut modifier son activité cardiaque. Par exemple, il sera capable de courir à une vitesse plus élevée pour une même fréquence cardiaque. Ces modifications peuvent cependant être synonymes de développement d’anomalies cardiaques, telles que les arythmies. Ainsi, afin de visualiser l’apparition physiologique d’éventuelles pathologies cardiaques, un suivi électrocardiographique des chevaux athlètes est nécessaire. Mesurer l’ECG du cheval permet de prévenir une baisse de performance et d’investiguer un problème cardiaque qui pourrait aboutir à un accident sur le champ de course ou lors d’un entraînement.

L’ECG du cheval : définition et explication

L’électrocardiogramme (connu sous le nom d’ECG) est un instrument de mesure vétérinaire qui enregistre l’activité électrique du cœur. Il permet d’investiguer et de contrôler la fonction cardiaque du cheval en représentant le tracé électrique de l’activité cardiaque.

Le cardio du cheval de course peut être mis à rude épreuve suite à l’intensité des efforts demandés lors d’une course ou d’un entraînement intensif. C’est pourquoi l’utilisation de l’ECG est devenu essentielle à la surveillance de la santé des chevaux de course. Avant l’arrivée des capteurs connectés développés au cours de ces dernières années, l’ECG était réalisé en clinique, au repos ou bien sur tapis roulant. De nombreux outils indépendants les uns des autres étaient nécessaires pour collecter toutes les données cardiaques, GPS et locomotrices. Les capteurs tels qu’EQUIMETRE permettent de mesurer l’ECG durant un exercice, en conditions réelles, à pleine vitesse.

D’où vient l’ECG d’un cheval ?

ECG du cheval

Le cœur est un muscle fonctionnant telle une pompe : il propulse le sang dans les vaisseaux sanguins et fournit l’apport en oxygène au corps entier. À intervalles réguliers, les phases de contraction correspondent à une période de systole tandis que les phases de relâchement correspondent à la diastole.

 

Ces phases s’effectuent systématiquement, régulées par le signal électrique traversant le cœur à chaque pulsation. Ce signal naît en un point précis : le nœud sinusal, situé en haut de l’oreillette droite, en est à l’origine. En se propageant, le signal électrique entraîne la contraction des oreillettes permettant d’expulser le sang aux ventricules droit et gauche par le biais du nœud atrio-ventriculaire. Ensuite, le faisceau de His et le réseau de Purkinje agissent tel un fil électrique distribuant les impulsions électriques simultanément dans les deux ventricules. Cela permet au cœur de battre correctement.

Comment mesure-t-on l’ECG d’un cheval ?

Afin de réaliser un ECG, il est nécessaire de se munir d’un outil disposant d’électrodes et d’un capteur enregistrant la mesure effectuée. Avec le temps, le développement d’appareils ambulatoires a permis de réaliser les ECG au box au repos, ainsi qu’au cours d’un exercice pour les capteurs ayant une autonomie sans fil (tel qu’EQUIMETRE). Le signal peut alors être stocké numériquement et transmis sans fil via Bluetooth ou la 3G, permettant une visualisation live au cours de l’exercice.

 

ECG du cheval

EQUIMETRE possède un avantage majeur sur le marché : il s’installe en 30s et permet de visualiser un ECG de précision médicale à pleine vitesse. L’ECG s’enregistre automatiquement à chaque entraînement. Ainsi, s’il le souhaite, un entraîneur est à même de demander à son vétérinaire d’analyser un ECG à distance grâce à la fonctionnalité des comptes miroirs de la plateforme EQUIMETRE. Cette fonctionnalité permet de travailler en toute sérénité et d’effectuer un travail de prévention.

Une fois les fichiers ECG enregistrés, ils sont importés sur un ordinateur afin d’y être analysés via un logiciel spécialisé.

Comment l’analyser ?

L’analyse de l’ECG repose sur la qualité des différentes ondes mesurées :

  • L’onde P représente la contraction (dépolarisation) des oreillettes
  • Le segment PR représente la transmission de l’impulsion électrique aux ventricules
  • Le complexe QRS représente la contraction (dépolarisation) des ventricules
  • L’onde T illustre la relaxation des ventricules (repolarisation)

 

Un exemple concret de l’ECG à l’effort du cheval

ECG du cheval

Ce cheval souffre de fibrillation atriale

 

ECG du cheval

Ce cheval ne présente aucune pathologie visible sur l’ECG

 

En conclusion, il est important de monitorer les chevaux de courses à l’aide d’un ECG puisque cet outil permet de travailler en toute sécurité. Réaliser fréquemment un ECG permet de détecter d’éventuelles pathologies pouvant se développer au cours de l’entraînement. L’apparition des capteurs connectés facilite la communication entre les entraîneurs et leur vétérinaire, permettant d’assurer le meilleur suivi du cheval athlète possible.

Mots-clés : ECG, pathologies cardiaques, fréquence cardiaque, cardio, suivi électrocardiographique