Afin de comparer les chevaux dans le temps, il est nécessaire de comparer des paramètres fiables pour lesquels l’entraînement va avoir une influence. Par exemple, la FC max ne sera que très peu modifiée avec l’entraînement, alors que l’adaptation physiologique va conduire à diminuer sa fréquence cardiaque à une vitesse donnée (pour un exercice sous-maximal).

 

Quels sont les paramètres qui influencent la fréquence cardiaque du cheval de course ?

Une augmentation de l’inclinaison du terrain, le poids du cavalier, une modification du type et de l’état de la piste ou des conditions météorologiques sont autant de paramètres qui vont avoir une influence sur la fréquence cardiaque. Afin de comparer un cheval avec lui-même ou des chevaux entre eux, il est nécessaire que les conditions d’entraînement soient les plus standardisées possibles.

La V200 et vitesse à fréquence cardiaque maximale

L’un des paramètres les plus utilisés dans la littérature scientifique pour évaluer le niveau de forme est la V200, la vitesse à une fréquence cardiaque de 200 BPM. L’entraînement améliorant la quantité d’oxygène absorbé par l’organisme, la fréquence cardiaque va diminuer pour un exercice donné. Il en résulte une augmentation de la V200.

Ainsi, les meilleurs chevaux auront tendance à voir une V200 plus élevée.  

Cependant comme les chevaux ont des fréquences cardiaques différentes à l’exercice, ce paramètre doit davantage être utilisé pour suivre un cheval dans le temps que pour comparer les chevaux entre eux. Il en va de même pour la vitesse à FC max, celle-ci tendra à augmenter dans les mêmes proportions que la V200 avec l’entraînement, repoussant ainsi la capacité du cheval à tenir le train de course sans puiser abondamment dans ses ressources et ainsi finir la course.

La récupération du cheval de course

Avec l’entraînement, le cheval doit améliorer sa capacité à récupérer pour un exercice donné. Le niveau de stabilisation après la décroissance rapide et le niveau de récupération après 30 minutes sont deux très bons indicateurs de la capacité à récupérer du cheval.

Une augmentation importante du temps de récupération peut être synonyme d’une fatigue importante, cette dernière peut être liée à une pathologie ou au surentraînement.

 

Conclusion

L’entraînement du cheval va conduire en de multiples adaptations au niveau du système cardiaque mais également musculaire.

Toutes ces adaptations sont liées entre elles et certaines se reflètent dans la mesure de la fréquence cardiaque au cours de l’exercice. La connaissance de la fréquence cardiaque maximale est indispensable pour quantifier les niveaux de travail et de récupération propres à chaque cheval. Cela permet de définir les zones de travail relatives à l’amélioration de certains paramètres physiologiques. Par ailleurs, la connaissance des fréquences cardiaques caractéristiques et des temps de récupération peuvent permettre d’évaluer des hausses anormales qui peuvent être des signes avant-coureurs d’une pathologie naissante ou de fatigue.

 

Utilisation d’EQUIMETRE pour la mesure de la fréquence cardiaque du cheval de course à l’effort

Cet outil permet une analyse objective de l’entraînement par l’ensemble des acteurs de la filière équine.

Une utilisation quotidienne d’EQUIMETRE, en s’appuyant sur des exercices standardisés, offre la possibilité de suivre le niveau de forme des chevaux, de les comparer et ainsi d’individualiser l’entraînement, notamment en fonction de la réponse cardiaque des chevaux.

Compléter le processus d’entraînement avec des données objectives telles que celles mesurées par EQUIMETRE permet ainsi de maximiser l’efficacité de la prise de décision sur les engagements et le succès en course. Aujourd’hui, les athlètes de haut niveau sont épaulés dans leur entraînement par une analyse objective des données physiologiques.

EQUIMETRE est une solution de mesure des paramètres physiologiques du cheval athlète.

Grâce à une ergonomie pensée pour l’entraînement du cheval de course avec une mise en place intuitive, il offre la possibilité de mesurer un grand nombre de paramètres au quotidien tels que la vitesse, la fréquence cardiaque (à partir de l’électrocardiogramme) ainsi que les paramètres de foulées (cadence, amplitude) et cela même pendant un effort maximal. Une plateforme de visualisation des données unique offre la possibilité de relire les entraînements et d’analyser les mesures enregistrées.

 

Mots clés :  cardio du cheval de course, suivi longitudinal de la fréquence cardiaque, fitness et performance du cheval de course