Romans Racing Stables met à profit la puissance d’Arioneo alors que le vainqueur de l’Iroquois Stakes 2020 obtient le feu vert pour le championnat du monde juvénile de la Breeder’s Cup. Découvrez comment EQUIMETRE permet de préparer une grosse échéance grâce à notre reportage sur Sittin on go, jeune mâle de deux ans se préparant pour la Breeder’s Cup 2020.

Sittin on go, entraîné par Dale Romans et appartenant à la famille Albaugh, était l’un des concurrents de la Breeder’s cup en 2020. Après seulement 3 courses, ce cheval a déjà ajouté 2 victoires à son palmarès. Il a gagné plus de 165 520 $.

“J’entraîne beaucoup en fonction de mon instinct et de ce que j’observe sur le terrain. Je pense que quiconque a grandi dans une écurie fait probablement cela parce que les animaux changent tous les jours. Mais cela étant dit, j’aimerais pouvoir mettre sur papier et étayer ce que mon instinct me dit”.

Dale Romans

Dale Roman a entraîné Sittin on go à l’aide de l’EQUIMETRE pendant les semaines précédant la Breeder’s Cup.

“Ce que je considère comme une aide réelle pour l’avenir, c’est que nous allons déterminer ce qu’il fait très bien et l’enregistrer grâce à EQUIMETRE. Il se présente dans la Breeder’s Cup avec des données de référence au moment où il est performant. Et vous savez normalement aujourd’hui, j’aurais dit qu’il a fait un travail formidable, il me semblait qu’il se déplaçait bien, qu’il avait l’air d’avoir beaucoup d’énergie, qu’il avait bien récupéré. Normalement je m’assois dans mon poste et je me tiens debout quand ils passent devant moi, je regarde par la fenêtre et je les écoute. S’ils sont encore en forme et qu’ils respirent bien, qu’ils ont déjà récupéré lorsqu’ils quittent la piste de course, je suppose que le temps de récupération a été assez rapide. Mais avec la technologie pour le confirmer, je pense que les deux choses peuvent très bien fonctionner ensemble et se compléter.”

Outre la préparation d’une course avec des données tangibles, EQUIMETRE apporte plusieurs autres éclairages comme le souligne Dales Romans :

“Nous pouvons travailler à partir de ce que les données nous montrent. Si l’on remarque une période de déclin où le rythme cardiaque est différent de ce qu’il était, on peut penser que c’est causé par un le stress, une douleur ou une maladie. Et je pense que nous pouvons utiliser cela au début de la carrière d’un cheval pour évaluer son potentiel et décider sur qui nous voulons continuer à dépenser de l’argent et qui nous voulons sortir de l’écurie car cela coût cher d’avoir des chevaux à l’entraînement.”

L’avis de John Garrity – Vétérinaire de Sittin on go

“Depuis que je travaille avec Sittin on go et que je le regarde s’entraîner, j’ai remarqué qu’il a une amplitude considérable et il est intéressant de voir ce que l’EQUIMETRE a mesuré par rapport à d’autres chevaux de deux ans de grande qualité. Je vais probablement analyser les changements de son rythme cardiaque maximum, pour mettre en évidence peut-être un problème respiratoire, un problème de forme physique ou bien un problème de boiterie. Si nous disposons d’un grand nombre de données recueillies au cours de plusieurs mois d’entraînement et que quelque chose sort de l’ordinaire, nous pouvons creuser un peu plus et peut-être repérer quelque chose qui n’est pas si facilement visible de l’extérieur.

Je pense que le principale avantage de l’EQUIMETRE est que l’on dispose des données immédiatement après l’entraînement. C’est très facile à utiliser et on peut le changer de cheval très rapidement. Le logiciel d’analyse est également simple à prendre en main.

Avant Equimetre, on devait évaluer un cheval sur une simple observation et je pense pense que ce type d’outil aidera les entraîneurs à individualiser l’entraînement des chevaux.”