Home 9 Cardio 9 Arythmie chez le cheval : quand la soupçonner et comment l’analyser ?

La détection d’arythmies chez le cheval de course répond à plusieurs enjeux majeurs de la filière des courses : le bien-être animal, la réduction d’accidents à l’entraînement et sur le champ de courses, l’analyse de la contre-performance et la détection de pathologies sous-jacentes. Bénignes ou pathologiques, ces anomalies de rythme cardiaque doivent être investiguées afin de s’assurer qu’elles ne mettent pas en danger le cheval, que ce soit à l’entraînement ou lors d’une course. Dans cet article, le Dr Emmanuelle Van Erck nous explique comment soupçonner une arythmie et comment l’identifier. 

Le rôle d’equimetre dans la détection d’arythmies

Le capteur EQUIMETRE est une technologie unique dédiée au monitoring de la santé et de la performance du cheval athlète. Nos produits scientifiquement validés sont des alliés du quotidien pour les entraîneurs et les vétérinaires. 

 

arythmie

À chaque entraînement, notre capteur enregistre automatiquement et systématiquement l’électrocardiogramme du cheval à pleine vitesse. Ainsi, suite à l’analyse de paramètres anormaux lors d’un entrainement, l’entraîneur peut demander au vétérinaire d’analyser l’ECG du cheval afin de s’assurer que ce dernier ne présente aucune arythmie. La prise en amont d’un éventuel problème permet de réduire le risque de contre-performance et d’intervenir avant que celui-ci ne puisse s’aggraver.

L’avis du docteur Emmanuelle Van Erck sur le sujet

Pouvez-vous vous présenter s’il vous plaît ?

Dr Emmanuelle Van Erck, je suis vétérinaire, spécialisée en médecine interne et médecine du sport du cheval.

Qu’est-ce qu’une arythmie ?

Les arythmies cardiaques sont des perturbations du rythme du cœur du cheval. Elles peuvent être anormales ou normales. Elles sont assez fréquentes chez les chevaux très athlétiques et peuvent devenir problématiques quand elles compromettent la circulation sanguine et perturbent l’apport en oxygène (par le sang) aux muscles.

Comment les détecte-t-on ?

Il y a plusieurs manières de détecter les arythmies. On peut par exemple prendre le pouls du cheval ou utiliser un stéthoscope pour ausculter la cœur, mais cela implique que le cheval soit au repos. Il est également possible d’enregistrer un électrocardiogramme (ECG) et  d’analyser ainsi l’activité électrique du cœur. Ceci est possible au repos et à l’effort. Ce suivi d’ECG au cours d’une activité physique devient vraiment intéressant sur des chevaux athlètes qui participent à des compétitions.

Si l’apport est perturbé au niveau des muscles au moment où le cheval est en plein effort, il va ralentir dans son travail et potentiellement être contre performants.

Arythmie selon le dr Emmanuelle Van Erck

Les arythmies sont-elles plus fréquentes chez les chevaux de course ?

Les arythmies peuvent être plus fréquentes chez les chevaux de course parce qu’ils réalisent des efforts plus intenses qui peuvent générer des perturbations du rythme. Mais ces arythmies se retrouvent également chez les chevaux de sport qui participent à des compétitions. Evidemment, on peut retrouver ces arythmies chez des chevaux qui ne sont pas particulièrement actifs mais qui ont une pathologie cardiaque sous-jacente.

Pourquoi est-ce dangereux ?

Les arythmies peuvent être dangereuses car elles peuvent provoquer une grosse perturbation de la distribution du sang dans le réseau vasculaire. Si l’apport en oxygène est subitement réduit au niveau du cerveau, le cheval peut par exemple faire une syncope. 

Quelle est la différence entre une arythmie physiologique et une arythmie pathologique ?

On entend parler d’arythmies physiologiques chez le cheval. Ce sont des arythmies qui arrivent naturellement chez des chevaux, qui ont un rythme cardiaque de base très lent, à tel point que, de temps en temps, un battement « saute ». Cela se passe lorsqu’il est très détendu. Les arythmies pathologiques se produisent quand des interruptions de rythme interviennent de manière aléatoire en lien avec une maladie sous-jacente. Les arythmies sont toujours pathologiques quand elles se produisent à l’effort. Donc les arythmies pathologiques ce sont les arythmies anormales qui peuvent perturber l’effort et la performance.

Quel est le rôle d’Equimetre dans la détection des arythmies ?

Equimetre est le seul capteur connecté qui permet actuellement de mesurer non seulement des paramètres physiologiques à l’effort comme la vitesse, le rythme des foulées, la fréquence cardiaque, etc… mais qui permet aussi d’enregistrer l’ECG. On peut donc intégrer dans un seul capteur une mesure de paramètres très importants pour évaluer la santé du cheval et détecter s’il est apte à continuer l’entraînement ou bien si au contraire il faut interrompre l’entraînement et ne surtout pas courir le cheval avant d’avoir évalué la cause des arythmies.

Ainsi, le monitoring des chevaux de course est un moyen d’appréhender une anomalie de rythme cardiaque à l’entraînement. Grâce à l’enregistrement de l’ECG, il est possible de détecter des arythmies lors d’efforts de forte intensité et d’ainsi diagnostiquer d’éventuels problèmes.

Mot clés: arythmie, ECG cheval de course, rythme cardiaque, arythmie physiologique, arythmie pathologique, cardio cheval de course, monitoring cheval de course